LA FONDATION
JOSEPH KI-ZERBO L'HOMME
JOSEPH KI-ZERBO L'OEUVRE
LE CENTRE DE DOCUMENTATION
  • Baptême de l’avenue Professeur Joseph KI-ZERBO


    Il résulte de l’article 1er de l’Arrêté n° 2007-148/CO/SG du 12 Décembre 2007 portant affectation de noms à des voieries urbaines dans la commune de Ouagadougou, qu’ « Il est affecté à la rue précédemment identifiée par le numéro 4.34 sise au secteur 04 (Ex-Quartier Koulouba Adminis .tratif) dans l’Arrondissement de Baskuy débutant à l’Ouest par l’Avenue Docteur KWAME N’KRUMAH et finissant à l’Est par l’Avenue de l’HOSPITALITE le nom « Avenue Professeur Joseph KI-ZERBO ».

    Le 18 Décembre 2007, sur la rue 4.34 sise au secteur 04, ex-Quartier Koulouba à Ouagadougou, une foule composée d’autorités administratives, politiques, religieuses, coutumières, d’amis, de camarades, de femmes et d’hommes, de jeunes, d’horizons divers notamment les « Anciennes élèves du Cours Normal de Jeunes Filles (la plupart étant à la retraite) et les membres de l’Association des femmes du Sourou/Nayala, a participé au baptême de l’avenue. La culture était au rendez-vous avec une troupe de flûtistes du pays san. La cérémonie proprement dite a commencé par l’allocution de Madame Jacqueline KI-ZERBO qui s’est exprimé ainsi qu’il suit :

    « Ainsi donc la mémoire du Professeur, cet homme de la patience, de la longue durée, bref du Temps, est projetée maintenant, un peu plus d’un an après sa mort dans ...l’espace de la Ville, lui le fils de paysan, resté toute sa vie attaché aux valeurs du monde paysan, dont il avait fait, dans sa pensée et son programme politique, un acteur essentiel de la libération de l’Afrique. (...)

    Au nom de mes enfants, des parents, camarades et amis, au nom du Centre d’Etudes pour le Développement Africain (C.E.D.A), et en mon nom propre, je vous remercie pour cette initiative qui signale une ouverture de la mémoire nationale à toutes ses composantes. C’est une manière aussi de permettre à la jeunesse de s’identifier à la ville, car la jeunesse d’aujourd’hui, ignorant les précédents héroïques de la Place du 3 janvier 1966, aujourd’hui Place de la Nation , a plutôt connu le vieux Ki-Zerbo marchant dans cette ville, la sillonnant malgré les contraintes de l’âge, au nom de son combat pour la justice, et contre l’impunité.(...) Monsieur le Maire, chers invités, sans la connaissance de notre histoire, celle de notre ville, celle de notre pays, qui comme on le voit est intimement liée à celles des pays frères, nous serions comme des pèlerins sans boussole, des élus sans repères. Puisse l’avenue Professeur Joseph Ki-Zerbo nous rappeler constamment la lutte pour une libération véritable de l’Afrique, telle qu’envisagée par Kwamé Nkrumah, fondée sur nos savoirs endogènes et l’apport des autres rationalités, à l’image de Koulouba quartier africain et européen à l’origine. Puisse-t-elle raviver notre “ESPERANCE SACREE“ dans le triomphe des idéaux de l’illustre Professeur. »

    Puis le Maire de Ouagadougou a dit : « Le Professeur Joseph KI-ZERBO, homme politique, homme de culture et de sagesse incarnait à lui seul plusieurs valeurs. De son vivant, il a posé des actes méritoires qui ont amené le Conseil Municipal à honorer sa mémoire en immortalisant son nom sur une des artères de la ville de Ouagadougou. (...) Son choix a été guidé par plusieurs facteurs au nombre desquels on peut citer entre autres : sa position géographique centrale ; le fait qu’elle débute par l’Avenue Docteur Kwamé N’Kruhmah qui fut un grand ami du Professeur Joseph KI-ZERBO ; le fait qu’elle dessert entre autres le Premier Ministère, l’un des grands hôtels de Ouagadougou, le Ministère de l’Environnement et du Cadre de vie, la Direction Générale de la Coopération, etc... ; le fait qu’elle est parallèle à l’Avenue de l’Indépendance et d’autres Avenues baptisées aux noms de personnalités ayant aussi marqué l’histoire politique de notre pays ; et enfin le fait qu’elle prend fin à l’Avenue de l’Hospitalité qui est une des valeurs africaines que chérissait et défendait le Professeur de son vivant.

    Aussi, j’exprime le vœu que cette avenue qui portera sous peu, son illustre nom soit la porteuse de l’Histoire, des valeurs humaines et de la sagesse que nous avons connu et admiré chez le Professeur Joseph KI-ZERBO. »

    Le Chef du village d’origine du Professeur Joseph KI-ZERBO, Da, Monsieur Mahamadou ZERBO a également pris la parole pour remercier les autorités municipales et "pratiquer" la parenté à plaisanterie entre samos et mossis en leur donnant des leçons...et conseils appropriés.


215014 Visites|Plan du site | FONDATION | Conception Technique CAMES| Tous droits réservés | syndication