LA FONDATION
JOSEPH KI-ZERBO L'HOMME
JOSEPH KI-ZERBO L'OEUVRE
LE CENTRE DE DOCUMENTATION
  • Me Françoise Ki-Zerbo : « En réalité, tout le monde s’est développé de façon endogène »

    Qu’est-ce que le concept de « développement endogène » ? A l’occasion de la commémoration du 10e anniversaire posthume du Pr. Joseph Ki-Zerbo, Françoise Ki-Zerbo, administratrice générale de la Fondation Joseph Ki-Zerbo pour le développement endogène de l’Afrique, reviens sur le sens du développement endogène.

    Joseph Ki-Zerbo a tenu à donner sa définition du terme « développement  » lui-même importé qui signifie selon lui « bien sûr avoir, savoir, mais surtout pouvoir. » Selon lui « Se développer, c’est multiplier ses possibilités de choix libérateurs. » « Se développer, c’est être, être toujours plus, se reproduire et pas seulement produire. Participer par co-responsabilité. »

    En pédagogue, Joseph Ki-Zerbo a pris le soin de définir avec précision, les concepts de « développement » et de « développement endogène ».

    Le développement c’est le passage de soi à soi-même à un niveau supérieur. Le développement est la multiplication des choix quantitatifs et qualitatifs.

    Dans son livre « A quand l’Afrique ? » Il nous dit : « Si on se développe, c’est en tirant de soi-même les éléments de son propre développement. En réalité, tout le monde s’est développé de façon endogène. Personne ne s’est installé sur la place publique en tendant sa sébile dans la main en attendant d’être développé. »

    Chez Joseph Ki-Zerbo, le concept du développement endogène ne relève pas de la théorie pure. Dans le livre intitulé « POUR UN DEVELOPPEMENT ENDOGENE DE L’AFRIQUE. La natte des autres » Joseph Ki-Zerbo insiste sur la nécessité de se connaître pour se développer véritablement. Selon lui, il faut « ... aller d’abord au cœur des terroirs, sur le terrain ; ne théoriser qu’à partir de l’exploration concrète, faire ce détour en nous-même, qui, bien que semé d’embûches et d’épreuves, demeure la voie royale pour déboucher honorablement à terme, dans le vaste océan du monde. »

    Il précise que ce mouvement vers nous-même ne doit pas être considéré comme étant nostalgique ou romantique comme une fuite en arrière, mais doit être réaliste et déterminé, comme la quête d’un tremplin pour mieux atteindre l’avenir.


215093 Visites|Plan du site | FONDATION | Conception Technique CAMES| Tous droits réservés | syndication