LA FONDATION
JOSEPH KI-ZERBO L'HOMME
JOSEPH KI-ZERBO L'OEUVRE
LE CENTRE DE DOCUMENTATION
  • 10 ans du décès de Joseph Ki Zerbo

    10 ans du décès de Joseph Ki Zerbo : une commémoration sous le signe du devoir de mémoire

    10 ans du décès de Joseph Ki Zerbo : une commémoration sous le signe du devoir de mémoire Le 4 décembre 2016 marquera le dixième anniversaire du décès de l’historien et homme politique burkinabè, Joseph Ki-Zerbo. Pour commémorer l’an 10 de sa disparition, la Fondation qui porte son nom, en collaboration avec l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki Zerbo et d’autres organisations, ont prévu une série d’activités. Le contenu du programme et les grandes lignes de l’hommage ont été rendues publiques ce jeudi 24 novembre 2016 au cours d’un point de presse tenu à Ouagadougou par le comité d’organisation.

    Selon l’administratrice générale de la Fondation Joseph Ki-Zerbo, Françoise Ki-Zerbo, cette commémoration du 10e anniversaire posthume de l’illustre disparu vise à faire connaitre l’œuvre et la vie multidimensionnelle de l’homme.

    « Cette commémoration est placée sous le signe du devoir de mémoire. Les fils et filles du Burkina Faso se doivent de se rappeler de tous les devanciers et de tous ceux qui se sont investis littéralement pour que nous puissions aujourd’hui vivre dans ce pays et dans les conditions que nous connaissons », a indiqué Me Françoise Ki-Zerbo pour qui le Pr Ki-Zerbo fait amplement partie des devanciers qui ont tout donné pour le Burkina Faso et l’Afrique.

    Plusieurs activités sont ainsi prévues du 4 au 9 décembre 2016 à Ouagadougou et à Toma, ville natale de l’historien. Il est prévu, entre autres, une exposition photographique sur la vie de l’homme intitulé : Un homme, une vision et plusieurs combats. Cette exposition montrera son parcours de sa naissance au dernier soir de sa vie et ses cotés chercheur, politique et philosophique. L’exposition se déroulera du 2 au 11 décembre à l’université Ouaga 1. A la suite de cela, une soirée culturelle de l’association Génération Joseph Ki-Zerbo est prévue le 4 décembre toujours à l’université de Ouagadougou.

    La présentation publique des mélanges, un ouvrage collectif de chercheurs dédié à la pensée du défunt professeur interviendra le 6 décembre. Constitué d’une soixantaine d’articles scientifiques, ce livre a été baptisé : Développement endogène de l’Afrique et mondialisation, une relecture de la pensée du Pr Joseph Ki-Zerbo.

    Le 9 décembre, la fondation et ses partenaires procéderont à la remise de 300 ouvrages à l’Institut des sciences des sociétés. L’objectif est de permettre aux jeunes chercheurs et autres acteurs d’apprécier la pensée et les thèmes abordés par l’historien.

    A Toma, ville natale du Professeur, la jeunesse de la localité a prévu un ciné débat.

    « Le Pr Joseph Ki-Zerbo a insisté sur les liens générationnels et il a aussi expliqué que les liens sont plus importants que les biens. J’appelle toute la jeunesse à laquelle il a laissé un message et un testament, à venir s’approprier ses idées, à mieux connaitre l’homme mais aussi ses idées », a exhorté la première responsable de la Fondation.

    La présente commémoration est placée sous la présidence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, et le parrainage du ministre en charge de la Culture et de celui de l’Enseignement supérieur. En rappel, Joseph Ki-Zerbo est un historien et homme politique burkinabè. Né le 21 juin 1922 il est décédé le 4 décembre 2016. Jusqu’à ce jour, il est considéré comme un panafricaniste et le promoteur du développement endogène.

    Dimitri Kaboré


190974 Visites|Plan du site | FONDATION | Conception Technique CAMES| Tous droits réservés | syndication