LA FONDATION
JOSEPH KI-ZERBO L'HOMME
JOSEPH KI-ZERBO L'OEUVRE
LE CENTRE DE DOCUMENTATION
  • HOMMAGE A JOSEPH KI-ZERBO AU THÉÂTRE

    JOSEPH KI-ZERBO AU THÉÂTRE

    Nous connaissions déjà l’historien et homme politique burkinabè de renommée internationale au cinéma, notamment à travers le film documentaire de 52 minutes « Ki-Zerbo - Identités/Identité pour l’Afrique » réalisé par le cinéaste Dani Kouyaté.

    Par contre, hier, jeudi 04 décembre, le public était convié à une soirée d’hommage "théâtral et théâtralisé" au professeur Ki-Zerbo.

    C’était à l’espace culturel Gambidi, avec au programme une pièce de théâtre proposée par le Théâtre de la Fraternité mettant en lumière les convictions et engagements de l’homme, avec la récurrence de thème comme, la femme l’identité culturelle, l’éducation, l’unité africaine et le développement.

    C’était une pièce de belle facture - alternant parole, poésie, danse, chants, rap et musique - qui a donné à découvrir et à redécouvrir les nombreuses facettes de cet éminent chercheur : l’enseignant, le chercheur, l’homme politique, le militants des grandes causes... l’homme total.

    A l’initiative de LA FONDATION JOSEPH-KI ZERBO, ce spectacle a été créé à l’occasion du huitième anniversaire de la disparition du Professeur Joseph Ki-Zerbo, le premier Professeur Agrégé africain en histoire.

    D’ores et déjà une série de représentations est envisagée au Carrefour International du Théâtre de Ouagadougou et dans divers établissements d’enseignement secondaire et supérieur.

    Les interventions qui ont suivi la représentation étaient autant de témoignages poignants sur la vie et le combat de cet homme hors pair qui aura marqué des générations entières par son engagement, ses formules incisives et son intégrité : une belle réflexion "sur le passé lointain et récent de L’Afrique"

    Il n’appartient plus donc à chaque génération que de « bâtir des pyramides » comme il le disait, et surtout à s’approprier le concept clé de développement endogène : « On ne développe pas. On se développe. »

    L’activité s’est déroulée en présence de membres de la famille : son épouse Jacqueline Ki-Zerbo et sa fille Françoise Ki-Zerbo...

    Des voix émanant de membres de la Génération Joseph Ki-Zerbo, du Comité International Joseph Ki-Zerbo/Section du Burkina, du Carrefour International du Théâtre de Ouagadougou, de la Société des auteurs, des gens de l’écrit et des savoirs... ont pu se faire entendre dans ce concert d’hommages.


215093 Visites|Plan du site | FONDATION | Conception Technique CAMES| Tous droits réservés | syndication